h  Info lettre

RObservatoire partenarial

l Flux rss

CNous contacter

Actualités détaillées
Date : 11 02 2014
Le projet européen Transfermuga, impulsé par l'Eurorégion Aquitaine-Euskadi, vise à connaître la mobilité à l'échelle du corridor Bayonne - San Sebastian. L'AUDAP, missionnée pour réaliser un diagnostic du territoire et des pratiques de mobilité, était présente à Irun le 13 décembre 2013 pour expliquer les résultats de l'étude. L'occasion également d'exposer les préconisations opérationnelles qui alimenteront un plan d'actions en 2014.

Un projet européen né en 2012
En 2012, l’AUDAP a été missionnée par l’Eurorégion Aquitaine-Euskadi via le Conseil régional d’Aquitaine, membre de l’agence d’urbanisme, afin de contribuer à l’étude nommée Transfermuga. L’objectif de celle-ci ? Dresser un portrait des pratiques de mobilité entre Bayonne et San Sebastian. La mission de l’AUDAP fut de réaliser un diagnostic du territoire et des pratiques de mobilité, en analysant particulièrement les déplacements dits « non contraints », notamment liés aux loisirs/achats. Il s’agissait également de proposer des scénarios d’amélioration des offres de transports, réalistes et opérationnels. L’ensemble de l’étude a été financé à 65 % par du FEDER.
L’AUDAP a travaillé aux côtés d’Euskotren Participations (filiale de l’exploitant de transports basque Euskotren) ainsi que de l’IVL (Institut Basque de la Mobilité Durable). Le pilotage de l’étude a été assuré par l’Eurorégion Aquitaine-Euskadi, en relation étroite avec le Gouvernement Basque et le Conseil régional d’Aquitaine.

Une méthode co-construite et partagée
Dans le cadre de sa mission, l’AUDAP a produit un diagnostic territorial ainsi qu’un cahier de préconisations réalisé à l’échelle du corridor littoral Bayonne – San Sebastian. Afin d’alimenter ces documents, elle a fait appel à plusieurs cabinets extérieurs, à savoir Atlantic Transports et EMC pour la réalisation d’enquêtes routières ainsi que TTK et EFFIA Synergies pour la réalisation d’une étude spécifique sur les optimisations du système ferroviaire local. Enfin, un partenariat a été établi avec la CCI Pays Basque afin de produire une annexe à l’étude consacrée aux pratiques d’achats transfrontalières.
Par ailleurs, l’AUDAP a accompagné l’Eurorégion lors des rencontres avec les institutions du territoire concerné : Gouvernement Basque, Diputacion de Gipuzkoa, Consorcio Txingudi, Mairie de San Sebastian, d’Errenteria, d’Irun, Conseil régional Aquitaine, Conseil général des Pyrénées Atlantiques, Communauté d’Agglomération Côte Basque Adour, Communauté d’Agglomération Sud Pays Basque, Mairie de Saint-Jean-de-Luz. Les opérateurs de transports et gestionnaires d’infrastructures ont également été rencontrés : Euskotren, Renfe, SNCF, ETS, ADIF ou encore RFF. L’objectif était d’informer ces instances de l’ensemble du processus, de son état d’avancement ainsi que de rédiger un cahier d’acteurs.

Des résultats surprenants …
L’étude dresse plusieurs constats. D’une part la mobilité transfrontalière sur l’axe Bayonne-San Sebastian est très locale : près de trois quarts des déplacements sont réalisés à l’échelle du Consorcio Bidasoa-Txingudi. Cette mobilité est automobile (90% de part modale), malgré la présence d’une offre de transports publics de part et d’autre de la frontière. Enfin, au-delà de la mobilité locale, les déplacements sont majoritairement réalisés dans une logique de loisirs et/ou d’achats et donc peu quotidiens, d’autant plus entre Bayonne et San Sebastian. Les préconisations réalisées par l’AUDAP s’orientent donc vers la création d’une offre urbaine et l’amélioration des liaisons douces à l’échelle du Consorcio Bidasoa-Txingudi et plaident pour la connexion de l’ensemble des offres de transports publics de part et d’autres de la frontière : la ligne de car Bayonne-Hendaye vers Irun, les TER vers la gare internationale d’Irun. Ces mesures doivent s’accompagner d’actions globales autour de la communication, du marketing, de la billettique et de l’information voyageurs.

… communiqués lors d’un séminaire à Irun
L’ensemble de ces résultats a été restitué les jeudi 12 et vendredi 13 décembre 2013. La journée du jeudi a été consacrée à une visite terrain de l’ensemble des offres ferroviaires du corridor, en présence des élus et techniciens rencontrés durant l’étude (environ 40 personnes). La journée du vendredi a été consacrée à un séminaire, à Irun (Ficoba), animé par Olivier Razemon (Le Monde), en présence de plus de 100 participants.
Au vu des résultats de l’étude, plusieurs institutions ont souhaité travailler sur un plan d’actions opérationnel. Le Conseil général des Pyrénées Atlantiques a missionné l’AUDAP ainsi qu’un cabinet d’études spécialisé afin de travailler sur le prolongement de la ligne de car Bayonne-Hendaye vers Irun. Le Conseil régional et l’Eurorégion Aquitaine Euskadi ont sollicité l’AUDAP pour animer différentes rencontres entre acteurs des transports, notamment dans le cadre de l’amélioration des titres de transports et de l’information voyageurs transfrontalière. Enfin, il s’agit pour l’AUDAP de pouvoir travailler dès à présent sur des sujets concrets à présenter dans le cadre du POCTEFA 2014-2020 (Programme Opérationnel de Coopération Transfrontalier Espagne France Andorre) doté d’un budget de plus de 20 millions d’euros en ce qui concerne le développement des transports.

En savoir plus :

Sujet(s) en relation

Echos dans la presse :

Auteur :

Julien DELABACA | Chargé d’études Mobilité Agence d'Urbanisme Atlantique et Pyrénées 05 59 46 50 13 j.delabaca@audap.org
 
Mot(s) clé(s) : mobilité  |   transport ferroviaire  |  
 
Retour
 
© ICI 2002-2014 | Powered by CMSimple | Hébergement : aditu | Connexion