h  Info lettre

RObservatoire partenarial

l Flux rss

CNous contacter

Accueil > Actualités > Actualités détaillées
Date : 12 02 2015

La 16ème édition des Assises de l'Energie, intitulée « Transition énergétique : tous concernés, faisons-la ensemble », a réuni à Bordeaux, du 27 au 29 janvier, plus de 1 500 personnes (élus, responsables de collectivités locales, organismes privés et associatifs). Au travers des conférences et des ateliers, ces Assises ont montré le rôle de catalyseur que peuvent jouer les collectivités locales pour faire de la transition énergétique une transition sociétale. L'AUDAP était présente à ces Assises afin prendre connaissance d'expériences qui permettent de mieux prendre en compte les objectifs environnementaux et énergétiques, le plus amont possible, en matière de planification.

« l’Appel de Bordeaux »
Organisées conjointement par Bordeaux Métropole, la Communauté urbaine de Dunkerque et l’ADEME, en collaboration avec Energy Cities, ces assises se sont déroulées dans un contexte riche des derniers enseignements du 5ème rapport du GIEC mais aussi riche en perspectives. En effet, la France présidera la Conférence des Parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015 (COP21/CMP11), aussi appelée «Paris 2015 », du 30 novembre au 11 décembre. C’est une échéance cruciale, puisqu’elle doit aboutir à un nouvel accord international sur le climat (post-Kyoto), applicable à tous les pays, dans l’objectif de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2°C. Comme contribution à cet évènement, en clôture des Assises, les Présidents des associations des collectivités territoriales ont signé et remis en main propre « l’Appel de Bordeaux » à Ségolène ROYAL, Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.

Que retenir des nombreux échanges ?
Au-delà des réalisations techniques en matière d’équipements de production d’énergies renouvelables, de nombreux échanges concernaient la prise en compte de l’énergie et du climat dans l’aménagement du territoire. En effet, les objectifs dit du « 3x 20 » ou du « facteur 4 »* représentent de véritables défis pour la fabrication des villes et planification de nos territoires. Ils bouleversent les modes de penser et d’agir des décideurs comme des praticiens.
Ainsi, que ce soit dans le cadre d’un projet urbain ou d’un exercice de planification, la question de l’énergie peut devenir un élément central. De nombreux exemples en témoignent et montrent l’intérêt du rapprochement entre énergiciens et urbanistes pour mener un projet transversal. La dernière publication de janvier 2015 « Les Dossiers de la FNAU » n°33 intitulé « Planification et Facteur 4 » en est la parfaite illustration.
L’AUDAP s’engage sur cette voie notamment grâce à son partenariat avec l’ADEME, tous deux conscients que ces défis nécessitent une montée en puissance de l’ingénierie et de cette transversalité pour être relevés localement.

*Pour 2020, les objectifs « 3 X 20 % » du paquet « Énergie Climat » de l’Union Européenne visent à :

  • réduire de 20% les émissions de GES ;
  • améliorer de 20% l’efficacité énergétique ;
  • porter à 20% la part des Energies Renouvelables dans la consommation finale d’énergie.

En France, les objectifs « 3 x 20% » sont déclinés comme suit :

  • réduire de 14% les émissions de GES entre 2005 et 2020 ;
  • améliorer l’efficacité énergétique de 20% d’ici à 2020 ;
  • intégrer 23% d’énergies renouvelables dans la consommation d’énergie finale en 2020.

En savoir plus :

Auteur :

Cécile Gallato Chargée d'études Environnement Agence d'Urbanisme Atlantique et Pyrénées Tél. 05 33 64 00 33 c.gallato@audap.org
 
Mot(s) clé(s) : énergie  |   énergies renouvelables  |   environnement  |  
 
Retour
 
© ICI 2002-2014 | Powered by CMSimple | Hébergement : aditu | Connexion