En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies . Pour en savoir plus sur l'utilisation des cookies sur ce site : Mentions légales | RGPD

Date : 14 02 2018

Désireux de développer les pratiques du vélo sur son territoire auprès de sa population et des touristes, le Pays de Nay a engagé avec l’AUDAP un travail d’identification singulier des itinéraires. Ce « schéma cyclable » ambitionne trois objectifs majeurs : sécuriser les pratiques cyclables sur le territoire et  proposer des services annexes d’informations et d’entretiens (aires d’accueil, panneaux d’informations touristiques, bornes de rechargement pour vélo à assistance électrique, stations de gonflage, stationnement, …), et répondre aux exigences du futur Plan Climat Air Energie.

Le Contrat d’axe ferroviaire et le SCoT rural à l’origine du projet

En 2013, la Communauté de communes du Pays de Nay, au côté d’autres EPCI du Béarn, a contractualisé avec la Région le renforcement de la desserte ferroviaire et l’organisation des territoires autour de celle-ci. Dans ce cadre le Pays de Nay s’est engagé en faveur de l’amélioration des accès, notamment cyclables, aux gares de son territoire via un « schéma cyclable ». Par ailleurs, le schéma s’intègre au projet de SCoT rural mené actuellement par les élus du Pays de Nay, permettant de croiser les enjeux de développement du vélo à ceux de l’habitat, de l’économie etc.

La véloroute comme colonne vertébrale du « schéma cyclable »

Le schéma, construit avec l’AUDAP et les services du Conseil Départemental des Pyrénées-Atlantiques, s’appuie sur une lecture différenciée de l’espace, dite « géographie préférentielle du vélo » permettant de distinguer les lieux où il sera le plus aisé de développer les pratiques et où seront priorisés les investissements. La véloroute Bayonne - Perpignan, traversant le centre du territoire du nord au sud depuis 2015, est la colonne vertébrale des itinéraires. Ces derniers se déploient vers les bourgs et petites villes de la plaine et des premiers coteaux.

Les élus en selle

Les itinéraires ont été travaillés et testés in-situ avec les élus. Lors de six sorties au cours du printemps et de l’automne 2017, une douzaine d’élus, équipés de vélos à assistance électrique, ont en effet parcourus les différents itinéraires envisagés pour les ajuster au plus près des besoins.

Un document à approuver en 2018

Les derniers échanges sont actuellement menés avec les communes du territoire pour arrêter les itinéraires finaux. L’approbation du schéma et de son plan d’actions devrait suivre rapidement pour engager sa mise en œuvre dès 2018.

Pour aller plus loin

Auteur :

Fanch Ruellan | Chargé d'études Mobilités Agence d’Urbanisme Atlantique et Pyrénées 05 59 46 50 28 f.ruellan@audap.org
Mot(s) clé(s) : transition énergétique  |   vélo  |